Projection astrale : la pratique est-elle dangereuse ?

Aujourd’hui, nombreux sont ceux qui s’intéressent à la projection astrale. Pour autant, certains considèrent qu’il s’agit d’une pratique controversée ou dangereuse. Mais en quoi consiste au juste la projection astrale ? Quelle est sa véritable définition  ?

bilocation et voyage astral

Quelques déclarations sur le voyage astral

Un lama tibétain expliqua :

"Quand nous sommes éveillés et que notre esprit et notre corps sont en action, il est impossible de séparer ces deux entités. Quand nous dormons, seul notre corps a besoin de repos, notre double est libéré et passe généralement spontanément dans la dimension de l'esprit. "

Il poursuivit à nouveau :

Quand on se déshabille le soir pour dormir, l'âme fait de même. On jette des vêtements trop usés. C'est la même chose en ce qui concerne l'âme. Quand notre corps est trop vieux, l'âme sort du corps physique, quand celui-ci est trop fatigué. Mourir, c'est renaître, mais à un autre niveau d'existence. Puisque l'esprit de l'homme est éternel, la mort n'existe pas. "

Corde d’argent : maintien du corps lors de la projection astrale

Durant un voyage astral, l’esprit et le corps sont entretenus par un maillon énergétique appelé « corde d’argent ». Ce cordon est semblable au cordon ombilical d’un bébé. Ce cordon nous relie au monde physique durant la projection.

Mais la corde d’argent n’est pas seulement utilisée pour voyager dans d’autres dimensions, elle permet à notre corps physique de rester en vie. De plus, son prolongement est sans limite.

Au moment de la mort, le lien qui unit notre âme à notre corps se rompt. Quand une personne décède, sa corde d’argent se détache de son corps. Ainsi l’âme poursuit son chemin vers d’autres dimensions spirituelles.

Différence entre perception astrale et perception du corps

Dans notre sommeil, notre esprit est inconsciemment libéré de notre corps et erre dans d’autres plans astraux. Notre corps peut facilement être comparé à un récepteur radio.

On a deux récepteurs. La différence essentielle entre ces deux récepteurs est l’antenne. Plus exactement, dans notre cas, celle-ci est représentée par les sens très limités que nous utilisons pour ajuster la matière environnante.

En fait, notre corps physique est un récepteur parfaitement calibré, avec des fréquences précises représentées par le toucher, l’ouïe, la vue et le goût…

Cependant, l’univers ne reste pas là où les sens s’attachent. C’est juste une chose plus importante que nous capturons. En ce qui concerne notre corps astral, contrairement au corps physique, il est beaucoup plus subtil et peut agir sur une plage de fréquences différentes et plus larges. Ainsi notre deuxième antenne nous offre la possibilité d’accéder à d’autres dimensions.

Notez que le corps astral fonctionne aussi au moyen des sens. Toutefois, ces sens diffèrent de nos sens physiques.

Rêves et sensations astrales

Il est quelquefois difficile de déchiffrer les signaux. En général, ces images sont déconcertantes. Nous avons parfois du mal à comprendre l’errance nocturne de nos cœurs dans le monde des rêves.

Les signaux reçus par l’esprit sont rationalisés et adaptés à la capacité de compréhension de l’individu, c’est-à-dire liés à nos propres facultés de discerner ce que l’on perçoit.

Les autres dimensions se distinguent grandement du monde physique. Le temps n’est pas mesurable ailleurs. Vous constaterez que les rêves apparemment longs et compliqués se déroulent en quelques secondes. Le temps n’existe pas dans le monde onirique.

Les dernières découvertes dans les domaines de la physique et de l’astronomie peuvent fournir une explication plus efficace. Par exemple, nous parlons ici de la théorie de la relativité et de la dilatation du temps.

Projection astrale consciencieuse

La projection astrale est connue presque partout en Extrême-Orient. Les philosophies orientales, les bouddhistes et les hindous contribuent à une meilleure compréhension de ces pratiques oniriques.

Bien que nous percevions souvent chez de nombreuses personnes occidentales une grande attirance pour cette pratique que certains mettent dans la catégorie « ésotérisme« , nous devons freiner notre nature à expérimenter ces pratiques sans un minimum de préparation.

De fait, ce voyage pourrait être dommageable. Il faut aussi avoir des pensées pures et des buts bien définis. Tout cela, afin d’éviter les expériences vraiment déplaisantes.

Dans la plupart des cas, la pratique est effectuée en mettant le corps en sommeil tout en restant dans un état de veille complet, c’est-à-dire proche de l’état hypnotique. Le succès du voyage astral est indissociable de la sérénité de notre âme.

Aventures astrales : quel en est le but ?

Se projeter au-delà des limites physiques du corps pour s’aventurer dans le monde astral nous permet non seulement de développer la conscience en elle-même, mais aussi d’évaluer l’existence de l’âme. Elle nous permet, entre autres, de découvrir les incarnations du passé en conférant de nouvelles dimensions spirituelles.

Voyager dans d’autres dimensions offre la possibilité d’améliorer notre vision de nous-mêmes et des autres. Pour rejoindre notre essence. Le voyage astral est un processus qu’on aimerait tous vivre un jour ou l’autre, même si on est inconscient parce que l’union est complète.

Chacun de nous doit faire face à un choix important : de continuer à croire ce que la science dominante prétend ou de décider d’aller explorer par nous-mêmes les autres mondes.

Bilocation astrale ou la petite mort

Contrairement à ce que beaucoup pensent, la bilocation astrale n’est pas un phénomène rare et accessible seulement à des élues. Nous pouvons tous atteindre d’autres dimensions spirituelles. Pour ce faire, il faut que le corps et l’esprit atteigne un état de plenitude et surtout avoir foi à son expérience.

Pour réussir sa projection astrale, nous devons garder notre conscience vivante, malgré un état proche du sommeil appelé état hypnotique. Pour arriver à faire une sortie hors du corps nous devons nous entrainer à cette expérience.

La bilocation est aussi appelée petite mort. Pourquoi cette appellation ? Précisément, parce qu’au moment de la mort physique, notre âme sort du corps comme dans la sortie astrale consciente. Le véritable obstacle pour faire un voyage astral consiste à convaincre notre esprit.

En outre, nous devons lutter contre cette peur de mourir et la peur de ne pas pouvoir réintégrer son corps. D’ailleurs le fil d’argent nous relie à notre corps physique et s’il existe une bilocation qui ne se déroule pas comme prévu ou si nous atterrissons dans la mauvaise dimension celle ci nous rappelle à notre enveloppe charnelle.

Réalité sur la projection astrale

Comme déjà mentionnée, la réalité astrale est celle dans laquelle notre âme se retrouvera après la mort. Elle est donc façonnée par l’activité de notre esprit, ainsi, si nous éprouvons intérieurement des émotions, des peurs, des ressentiments ou des attachements contrastés, nous modélisons notre sphère astrale sur la base de ces émanations. En tout cas, ce sont nos émanations de l’intérieur, conscientes ou inconscientes, qui conçoivent l’environnement dans lequel nous passerons dans l’autre monde.

Laisser un commentaire

2 × quatre =