Emanuel Swedenborg était un médium très célèbre. Il est né en 1688 à Stockholm et s’est éteint en 1772 à Londres.Il est le fils d’un pasteur. Il suit des cours à l’université d’Uppsala où il obtient un doctorat en philosophie en 1709.

Emanuel Swedenborg

En 1710, Emanuel Swedenborg entreprend un Grand Tour d’Europe. Il loge chez des artisans qui l’initient à leur art. Durant son voyage, il a publié différents livres sur les mathématiques, l’astronomie et la physique-chimie. Emanuel Swedenborg s’intéresse à une multitude de sujets, il est aussi inventeur et dessine des plans d’extincteur, une voiture mécanique, un bateau sous-marin, une machine volante à hélice, et beaucoup d’autres. Il n’a rien à envier à Léonard de Vinci.

Toutes ses expériences conduisent Emanuel Swedenborg à devenir prophète et visionnaire. Polyglotte, ce médium très connu maîtrise plus de dix langues dont l’hébreu et l’arménien. Il publie un ouvrage qui allie les sciences mais également la philosophie.

Emanuel Swedenborg : un médium très célèbre

Emanuel Swedenborg est saisi par des états de ravissement spontanés dans lesquels des anges lui apparaissent vers 1736. Il poursuit ses travaux sur la géologie. C’est alors qu’il élabore la théorie de l’esprit dans laquelle il pressent le rôle du cortex.

Ses visions se ressentent comme des points lumineux sur la rétine qui seraient projetés. Pour ce voyant célèbre, c’est le Seigneur qui l’appelle et lui demande de délivrer les messages à l’humanité. Il devient le messager de Dieu et la passerelle entre les anges, les esprits, et les humains.

Son expérience avec l’au-delà !

Ses récentes expériences avec le monde de l’au-delà ne l’empêche en rien de poursuivre sa carrière, en 1741, il est élu à l’Académie Royale des Sciences de Stockholm. Ses visions médiumniques lui apparaissent à l’age de 48 ans environ. À cette époque Emanuel Swedenborg est en Europe, et on ne croyait plus à la réalité du monde invisible. Pour eux, la mort était réellement la mort.

C’est à partir de ce moment-là qu’Emanuel Swedenborg est surnomé le prophète du Nord, il enseigne qu’après la mort on entre dans le nouveau corps, le corps spirituel. Il envoie un courrier au Roi pour demander de se retirer de l’Académie, le voyant et prophète explique vouloir se consacrer aux études théologiques et philosophiques. Afin de prouver qu’il y a une spiritualité rationnelle simplement basée sur des visions de l’Autre Monde. En peu de temps, il devient un médium très célèbre, médium connu pour ses visions et ses rêves prémonitoires.

Anecdotes connues

Lors d’un dîner, le 19 juillet 1759 à Göteborg, Emanuel Swedenborg décrit avec précision un incendie qui ravage Stockholm. Quelque temps plus tard, ce voyant très célèbre raconte le jour de sa propre mort. En 1761, il sera convoqué la princesse Louise-Ulrique à qui il révèlera des informations d’ordre privé. Des faits dont il ne pouvait pas avoir connaissance.

L’étude des rêves de Emanuel Swedenborg

Ce n’est qu’un siècle plus tard que ses événements et ses rêves prémonitoires seront étudiés. Entre autres par Balzac, qui écrira dans son ouvrage Séraphîta : « l’état de vision dans lequel Swedenborg se mettait à son gré, relativement aux choses de la terre, et qui étonna tous ceux qui l’approchèrent, par des effets merveilleux, n’était qu’une faible application de sa faculté de voir les cieux ».

Tous ses faits de voyance n’ont pu être recueilli car il était visionnaire dans ce domaine. Au milieu du XVIIIème siècle, on n’enquêtait pas sur les conditions des expériences astrales vécues par Swedenborg. Le médium connus pour ses visions inspirera bons nombres d’écrivains célèbres tel que Baudelaire.

En 1787, The New Church est institué à Londres, elle s’empare des idées de Swedenborg. Elle forme alors des disciples et des missionnaires qui seront ensuite appelés les « Swedenbordiens », ceux qui croyaient en ce médium connu pour ses visions en lien direct avec Jésus.