MENU
(Optional) This text will appear in the inbox preview, but not the email body.

Comment savoir si je suis un empathe ?

Comment savoir si je suis un empathe ?

Que signifie être empathe ?

Avez-vous déjà entendu le terme d’empathe, qualifiant ces personnes dotées de capacités à s’imprégner des émotions des autres ? Pensez-vous l’être vous-même sans en être vraiment certain ? Afin de lever le doute, voyons ce qui caractérise les empathes et comment vivre avec ce don.

Comment savoir si je suis empathe ?

De façon générale, les empathes ressentent les choses plus intensément que la moyenne. Ils font bien plus que comprendre les autres : ils ressentent leurs émotions comme s’il s’agissait des leurs. Hypersensibles, ils peuvent se sentir fatigués et vidés à force de s’imprégner des sentiments des autres. Les empathes parviennent à fusionner avec leur environnement, à ne faire qu’un avec les gens qui les entourent.

Comment savoir si j'ai un don ?

Voici une liste de 5 caractéristiques des empathes :

  • ils sont à l’écoute des autres : ils perçoivent vite si leurs interlocuteurs expriment des choses qu’ils ne pensent pas ;

  • ils scannent très bien les gens : leurs premières impressions sont toujours les bonnes ;

  • ils ressentent les émotions d’autrui : très attentifs, ils sont toujours à l’écoute ;

  • ils redoutent les lieux bondés : véritables éponges émotionnelles, ils absorbent encore plus de sentiments et d’énergie quand il y a beaucoup de monde ;

  • ils sont proches de la nature qui les aide à rééquilibrer leurs énergies : passer du temps près de l’eau, de plantes ou d’animaux les aident à se ressourcer.

Si vous vous êtes reconnu en lisant la liste des caractéristiques ci-dessus, il est fort possible que vous soyez empathe. En prendre conscience, c’est se donner la possibilité de devenir un être éveillé.

Par quels moyens se protéger quand on est empathe ?

Prenez conscience d’être atypique

Lorsqu’on est empathe, on s’imprègne de toutes les énergies des autres, même les négatives. Les personnes sont comme aimantées par les empathes : ils ont en quelque sorte besoin de cette interaction avec eux. La négativité peut provoquer de la fatigue, voire aller jusqu’à la déprime tellement l’empathe peut se retrouver en symbiose avec le monde. De plus, votre entourage ne comprend pas forcément pourquoi vous ressentez tout avec autant de force. N’avez-vous jamais eu l’impression de voir la vie sous un angle différent de celui des autres, d’être singulier et atypique ?

Soyez bienveillant avec vous-même

Apprenez à distinguer autour de vous les personnalités toxiques. Ce sont celles qui, alors que vous voulez prendre soin d’elles, déchargent sur vous leur énergie négative et absorbent toute votre positivité et bienveillance. Éloignez-vous petit à petit d’elles afin de vous préserver. Si vous devez affronter la foule, cherchez un lieu un peu à l’écart pour vous ressourcer et méditer sur vos propres émotions : prenez le temps de respirer et de rester un peu au calme. Entourez-vous également d’amis qui vous comprennent et vous acceptent tels que vous êtes.

Comment accepter son don d'empathie pour être heureux ?

Il est vital pour les empathes d’accéder à une très bonne connaissance de soi, afin de se transformer en être éveillé. Dès lors, vous saurez vous servir de ce don pour rester sensible à la douleur d’autrui, et ce, sans en souffrir. Vous pourrez tout à fait aider les autres tout en fixant certaines limites afin de préserver votre propre équilibre psychologique. S’accepter avec bienveillance et sans culpabilité sera la meilleure façon d’accéder à l’éveil spirituel et de vivre heureux avec votre don.

Mentions légales