(Optional) This text will appear in the inbox preview, but not the email body.
 
alt_text
Naufrage du titanic
En avril 1912, dès le naufrage du Titanic, à ce jour la plus grande catastrophe maritime du XXe siècle, un roman peu connu publié en 1898 connaît tout-à-coup un succès faramineux : Le Naufrage du Titan, de Morgan Robertson. 

L'histoire
Ce roman raconte l'histoire d'un immense paquebot, le Titan, traversant l'Atlantique avec 3000 personnes à bord et sombrant dans l'océan après avoir percuté un iceberg. Par manque de canots de sauvetage, la quasi totalité des passagers trouvent la mort.
Dans son roman, Robertson met en scène un marin sombré dans l'alcoolisme suite à une déception amoureuse. Il réussit à se faire embaucher sur le Titan. Ce paquebot, considéré comme insubmersible, est lancé à toute vitesse dans l'Atlantique, à tel point qu'il percute un trois-mâts et le coupe en deux, faisant sombrer tous ses occupants. Le héros de l'histoire, témoin de la scène, est envoyé à la vigie. Il aperçoit alors l'iceberg, mais trop tard.

De frappantes similitudes entre les deux naufrages
Les deux navires et les causes de leur naufrage frappent par leurs ressemblances. D'abord, le nom même du navire : Titan/Titanic. Puis leur taille, sensiblement la même : 240 mètres pour le Titan, 269 mètres pour le Titanic. Leur vitesse : 25 noeuds. Notons aussi que les deux paquebots étaient réputés insubmersibles, grâce à leurs nombreux compartiments étanches. Enfin, les causes du naufrage : l'iceberg, dans les deux cas aperçu au dernier moment par la vigie et percuté par tribord. Il est à noter également que les deux navires voyagent au mois d'avril et que le heurt d'un iceberg était une cause de naufrage assez rare.
Beaucoup ont vu dans l'oeuvre de Robertson, à juste raison, une histoire prémonitoire du naufrage du Titanic. L'auteur lui-même a prétendu avoir reçu, au moment de l'écriture du livre, une inspiration ésotérique.

Un début d'explication ? 
Certains historiens ont néanmoins cherché quelques explications à cette coïncidence. En 1898, la marine connaissait un succès resplendissant, les compagnies maritimes fleurissaient, et les paquebots étaient chaque fois plus gros, plus imposants, plus sûrs. Même si la construction du Titanic a démarré quelques années après, Robertson pouvait se faire une idée des paquebots qui pourraient être construits dans les années à venir. Les dimensions et les caractéristiques techniques qui sont sensiblement les mêmes dans le roman et dans la réalité, seraient le fait des connaissances maritimes très poussées de Robertson. Quant au manque de canots de sauvetage, le naufrage du Titanic a juste mis en lumière ce véritable problème qui concernait tous les paquebots de l'époque, et qui faisait polémique. 
Néanmoins, une part de mystère demeure sur le nom du navire, les causes et la description du naufrage.

Les employés des chantiers navals Harland & Wolff finissent leur journée de travail. On aperçoit au fond le Titanic et son échafaudage. 
Le Titanic part pour ses essais en mer le 2 avril 1912.
View as a Web Page

Barbara Tobolosky

Accueil